La santé

Le périmètre du secteur Santé de la WF 13 (la classification Kompass) regroupe les industries de santé c’est à dire les « acteurs ayant pour objectif commun, la prévention, le diagnostic, la compensation du handicap et le traitement des pathologies » (in : présentation de l’Institut des métiers et formations des industries de la santé – IMFIS -). Il englobe la fabrication des médicaments mais aussi les activités du secteur hospitalier, des laboratoires pathologiques et cliniques, des services de santé spécialisés et des stations thermales.

Secteur d’excellence, c’est dans la santé que la France enregistre le niveau de formation le plus  élevé de toute son industrie.

Les médicaments à usage humain et ceux à usage vétérinaire, les dispositifs médicaux, le diagnostic in vitro, la répartition pharmaceutique et les sous traitants des industries de produits de santé sont les principales composantes des industries de santé. Fer de lance du secteur, la production de médicaments, malgré une forte contraction de son chiffre d’affaires depuis 2011, reste un des domaines d’excellence de l’industrie française (-2,4 % en 2013 par rapport à 2012, après -2,3 % en 2012, et +0,3 % en 2011 – chiffres Les entreprises du médicament, LEEM, Faits et chiffres 2013). L’activité pharmaceutique, pour plus de 53 milliards de chiffre d’affaires en 2013 et près de 101 000 employés, est le pivot de ce secteur Santé qui revendique globalement plus de 900 entreprises, 1 400 sites, 211 000 emplois directs et 500 000 emplois associés (chimie, médecine, logistique, marketing, ingénierie…) pour 65 milliards de chiffre d’affaires et 11 % du PIB, hors activités des hôpitaux, services de santé spécialisés, laboratoires et stations thermales (source IMFIS et LEEM).

 

Une région poids lourd

poids_region_23_Sante

La région Île-de-France produit près de 2/3 du chiffre d’affaires du secteur Santé. En effet, la région capitale représente déjà le 1/3 des industries liées à la santé ; région la plus peuplée, elle concentre également à elle seule une part importante de l’offre de soins.  Rhône-Alpes, assure 10 % du chiffre d’affaires ; ces deux régions assurent donc ¾ de la production nationale. Hormis la Haute-Normandie (4,4 %), le Nord-Pas-de-Calais (2,7 %), la Franche Comté (2,5 %) et la Provence-Alpes-Côte d’Azur (2 %), soit 11,6 % au total, les 16 autres régions métropolitaines produisent chacune entre 0,1 % et 1,9 % du chiffre d’affaires national pour un total de 13,4 %.

Il est à noter qu’en matière d’emplois, l’industrie du médicament concentre près de 60 % de ses effectifs dans 4 régions : Île-de-France (28,3 %), Rhône-Alpes (13,7 %), Centre (9 %) et Haute-Normandie (7,8 %)  (source LEEM).

 

La première branche produit plus de 40 %

top_secteur_23_Sante

Le secteur Santé compte 56 branches dans la nouvelle classification Kompass.

Les 10 premières branches assurent près de 88 % du chiffre d’affaires global. Il s’agit d’une production par branche concentrée et représentée essentiellement par les produits pharmaceutiques. En effet, ce sont 4 branches de cette spécialité sur les 5 premières du classement qui totalisent 76,93 % du chiffre d’affaires total. Dans un contexte de contraction du chiffre d’affaires depuis 2011, ceci démontre le rôle moteur de l’industrie pharmaceutique dans ce secteur, alors-même que cette industrie doit répondre à une réglementation sociale et environnementale de plus en plus contraignante.

Toujours dans le top 10 des branches, les activités des hôpitaux et cliniques et celle des laboratoires totalisent 7,8 % du chiffre d’affaires.

 

Une production dispersée

Concentration_production_santé

Le secteur Santé totalise 719 des 3 441 produits de la famille Chimie, Plastique, Santé.

Quelques produits font figure de poids lourd : les Analgésiques avec 4 % du total (médecine de ville, hôpitaux et cliniques), les Produits homéopathiques (3 %) — pour lesquels la France détient un leadership mondial sur le plan scientifique, réglementaire, médical, pharmaceutique et industriel — les produits de parapharmacie (5 % pour les Préparations toniques pour sportifs) ou vétérinaires (Savons pour animaux, 2 %).

Cependant, en raison de la grande diversité de types de produits, la production est très dispersée et peu concentrée a contrario de celle des branches. La comparaison des chiffres d’affaires par produits avec ceux par branche donne une tendance qui confirme la part majeure des productions pharmaceutiques (80 % du chiffre d’affaires des 15 premiers produits) et place les Hôpitaux, Cliniques et centres de santé privés et Laboratoires d’analyse médicale à 13,3 % du total. Le matériel atteint 6,67 %

 

 

Couvrant les activités de la pharmacie, des hôpitaux, des services de santé spécialisés, des laboratoires, des stations thermales et des fabricants de matériels destinés non seulement à l’équipement mais aussi directement aux personnes soignées, la représentation professionnelle est à l’image de ce secteur Santé, riche et diverse.

1- Créée en 1975, la FÉFIS (Fédération française des industries de santé) regroupe 11 organisations professionnelles qui représentent des entreprises qui créent fabriquent ou distribuent des produits de santé (médicaments,  optique, dentaire et diagnostic in vitro) : le COMIDENT (Comité de coordination des activités dentaires), FACOPHAR-SANTÉ (Groupement des petites et moyennes entreprises de production et de services pour la pharmacie et la santé), le GIFO (Groupement des industriels et fabricants de l’optique), le LEEM (Les entreprises du médicament),  LOGSanté (Fédération nationale des dépositaires pharmaceutiques), le SIDIV (Syndicat de l’industrie du diagnostic in vitro), le SICOS (Syndicat de l’industrie chimique organique de synthèse et de la biochimie), le SIMV (Syndicat de l’industrie du médicament vétérinaire et réactif),  le SNITEM (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales), le SPIS (Syndicat professionnel des industriels sous-traitant de la santé) et le SYFFOC (Syndicat des fabricants et fournisseurs d’optique de contact).

2- Il est possible de dénombrer d’autres organisations professionnelles dans ces mêmes domaines. Pour la pharmacie, l’AFIPA (Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable), l’APR (Association de pharmacie rurale), la CSRP (Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique), la FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France) et l’UNPF (Union nationale des pharmacies de France). Pour l’orthopédie, la CSNPO (Chambre syndicale nationale des podo-orthésistes), le SNOF (Syndicat national de l’orthopédie française), le SNFPD (Syndicat français de fabricants de prothèses dentaires), l’UNPDM (Union française des prestataires de dispositifs médicaux), l’UFOP (Union française des ortho-prothésistes) et l’UPODEF (Union des podo-orthésistes de France).

3- Enfin, les trois typologies de professions regroupées dans ce secteur Santé — les professionnels de l’hospitalisation, des laboratoires d’analyses et du thermalisme — trouvent leur représentation essentiellement dans la FHP (la Fédération de l’hospitalisation privée qui regroupe trois syndicats de spécialités, FHP-MCO – Médecine chirurgie obstétrique -,  FHP-SSR – Syndicat des soins de suite et de réadaptation – et FHP-Cliniques psychiatriques), le CNETh (Conseil national des exploitants thermaux) et, pour les laboratoires d’analyse médicale, le Syndicat des biologistes et le Syndicat des biologistes indépendants.

Note méthodologique : La base de données françaises exploitée dans les statistiques ci-dessus (sauf mention contraire) est exhaustive pour les entreprises industrielles de plus de 10 salariés et les entreprises de service de plus de 50 salariés. Elle est principalement structurée par la WF 13 de Kompass International qui est une classification arborescente internationale de produits et services à quatre niveaux : 15 familles ; 67 secteurs ; 3 015 branches ; 56 000 produits.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *