Les différents types de données qu’on peut collecter sur le web

Le web est devenu un moyen privilégié pour obtenir des données sur son marché et ses prospects. Ces données sont très précieuses pour les entreprises car elles leur permettent d’améliorer leur offre et leur marketing, afin de répondre plus précisément aux besoins de leurs cibles. Quel type de données peuvent-elles collecter précisément, et pour quels usages ?

Les données internes

Grâce à leurs sites web et à leurs actions de marketing digital, les entreprises peuvent collecter en interne un grand nombre de données sur leurs clients et prospects. Ces données sont génériques (données macro) ou personnelles (à la maille individu).

Les données génériques

Elles apportent aux entreprises des informations sur leur audience et sur leur buyer persona. Il s’agit par exemple de données sociodémographiques et comportementales sur les visiteurs de leur site ou de leurs réseaux sociaux.

Ces données permettent de valider que les actions marketing menées par l’entreprise la font connaître auprès des bonnes personnes. Elles aident également les entreprises à identifier les forces et les faiblesses de leur discours marketing et commercial.

Par exemple, une entreprise va pouvoir se rendre compte que ses abonnés à sa newsletter ignorent les mails qu’elle envoie le lundi matin à 10h, mais sont très réceptifs à ceux qui leur parviennent le mardi vers 14h. Ces données seront alors utilisées pour améliorer la performance de ses campagnes emailing.

Les données personnelles

On peut les répartir en 3 catégories :

  • Les données de contact, qui donnent la possibilité d’entrer en relation avec l’internaute (adresse mail, identifiant Skype, pseudo sur les réseaux sociaux, numéro de téléphone…)
  • Les données identitaires, qui permettent d’en savoir plus sur lui ou elle (nom, prénom, sexe, âge, fonction…)
  • Les données comportementales, qui apportent des informations sur son comportement en ligne (type de contenus appréciés sur le site, habitudes de connexion, comportement d’achat, etc).

Ces données aident les entreprises à mieux connaître leurs clients pour plus d’efficacité commerciale et une personnalisation de la relation.

Comment collecter ces données ?

Les données génériques se récupèrent très facilement et de façon automatisée à l’aide d’outils analytiques : Google Analytics pour un site web, les plateformes d’analyse social media pour les réseaux sociaux, un logiciel d’emailing pour des campagnes mails, etc.

Quant aux données personnelles des cibles d’une entreprise, elles peuvent être récupérées de plusieurs façons, notamment par le biais du tracking (via des URL personnalisées pour chaque cible au sein des emailings que leur envoie l’entreprise, par exemple).

Sur leur site web, les entreprises collecteront également un grand nombre de données personnelles sur leurs cibles en mettant en place un dispositif de lead generation. Il incite l’internaute à communiquer à l’entreprise ses informations, à l’aide de propositions de valeur alléchantes qui l’amènent à se dévoiler. Les propositions les plus courantes utilisées dans ce cadre par les entreprises sont :

  • L’inscription à une newsletter d’informations : elle permet à l’internaute de recevoir des actualités sur les sujets qui l’intéressent, et à l’entreprise de récupérer son adresse mail
  • Le téléchargement de livres blancs : en échange de contenus premium approfondis, l’entreprise demande à l’internaute de lui fournir des informations très précises (où travaille-t-il, quelles sont ses problématiques, etc)
  • L’organisation de jeux concours : très utilisés en B2C, ils proposent aux internautes de s’inscrire en ligne (et donc de communiquer des informations personnelles) pour participer à un concours avec remise de lots à la clé.

Les données externes

En complément des données qu’elles collectent en interne, les entreprises peuvent récupérer sur le web un certain nombre de données, accessibles publiquement ou de façon payante. Ces données sont de nature très variée :

  • Données personnelles issues des réseaux sociaux
  • Actualités d’une entreprise relayées dans des communiqués de presse
  • Avis clients sur des plateformes sociales
  • Rapports financiers
  • Données générales sur un marché via des organismes tels que l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques)
  • Informations de contact d’une entreprise sur des annuaires en ligne
  • Etc.

Ces données peuvent aussi bien concerner des clients et prospects que des concurrents. Elles permettent donc aux entreprises de remplir plusieurs objectifs :

  • mieux évaluer leur contexte concurrentiel
  • sélectionner des fournisseurs et partenaires de façon plus sécurisée
  • approfondir la connaissance de leurs cibles, pour détecter de nouvelles opportunités commerciales et améliorer la relation client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *